Parc national de Frontenac – Étés 2020 et 2021

Pour une grande variété d’écosystème et d’activités

Situé en périphérie du Grand lac Saint-François, 3e plus grand lac au sud du fleuve Saint-Laurent, le parc national de Frontenac est un havre pour plus de 200 espèces d’oiseaux et plus de 30 espèces de mammifères. Les collines de feuillus sont le royaume du cerf de Virginie alors que la mosaïque de lacs, d’étangs, de marais et de ruisseaux accueille des canards, loutres et autres compères qui déambulent sous le regard du grand héron, omniprésent sur le territoire. Les activités nautiques y sont à l’honneur ainsi que les randonnées pédestres et à bicyclette.

2021 (4 au 7 juillet)

Nous avons passé la première journée dans le secteur Saint-Daniel que nous ne connaissions pas. Nous y avons fait la piste cyclable Le Littoral qui propose un trajet de 16 km (aller-retour) avec des haltes au bord du La St-François.

Nous avons ensuite fait le sentier La Tourbière qui est une boucle de 6 km. On y retrouve des plantes carnivores. Cette tourbière de grande superficie est très bien conservée. Le sentier est aménagé sur des passerelles de bois et on accède à des tours d’observation.

Nous avons ensuite roulé en voiture 45 minutes pour nous rendre dans le secteur sud du parc. Nous y avions réservé 2 nuits dans le secteur de la Baie Sauvage.

Nous avons passé la deuxième journée en kayak sur le lac à La Barbue. Celui-ci est un lac eutrophe donc, très riche en algues et en plantes aquatiques. Nous y avons vu une mutlitude de nénuphares et autres plantes aquatiques, plusieurs oiseaux et un énorme nid de pygargue à tête blanche.

2020

Nous avons passé deux nuits au camping Baie Sauvage dans le secteur sud. Nous avons loué des kayaks et sommes allés explorer le Lac à la Barbue. La location se fait au centre de service l’Escale et nous nous sommes rendus par la suite en voiture jusqu’au lac à la Barbue qui est à environ 3km de là.

Le lac à la Barbue constitue l’un des éléments naturels les plus importants du parc. Il s’agit d’un écosystème fragile et riche en espèces, dont certaines sont rares. Ce lac abrite de nombreux marais qui offrent à la faune une multitude d’habitats et composent un véritable jardin aquatique rempli de nénuphares. Nous y avons vu de nombreux oiseux dont un huard, un grand héron, plusieurs bernaches.

Nous avons également fait la piste cyclable Les Passereaux qui nous mène jusqu’à l’entrée du secteur sud (12 km aller-retour). Le coucher de soleil au Lac des Iles était magnifique!

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.