Hiver 2019 – Joshua Tree

La traversée par le désert du Mohave

On a adoré Zion! Mais il est temps de changer de place. Le 4 janvier nous faisons la route entre Zion et Joshua Tree. Nous repassons à côté de Las Vegas puis nous traversons par le désert du Mohave. Cette route nous réserve des surprises. D’abord, il y a plein de bosses qui nous font un effet de montagnes russes. Nous réalisons que ce sont des passages pour l’eau en cas de ‘flash flood’. Le mal de coeur me prend un peu à un moment donné. Mais les paysages sont surprenants. On y voit des forêts de Joshua Tree, des dunes de sable blanc apparues de nulle part, des cônes de cendres volcaniques, des gros blocs de pierre…C’est fascinant!

Après environ 5h30 de route, nous arrivons enfin à Joshua Tree, une petite ville du comté de San Bernardino en Californie. Elle se situe à quelques minutes de l’une des entrées du parc national Joshua Tree. Nous trouvons la maison que nous avons loué sur Air BnB et nous relaxons un peu. Il fait plus doux qu’à Zion mais on est quand même contents de ne pas être en camping car le soir, c’est pas chaud!

Le lendemain matin, on va louer des crash pads et on part à la découverte du parc et de ses gros boulders.

Le parc national Joshua Tree, un endroit vraiment particulier

Joshua Tree ne ressemble à aucun autre parc. Aride, sauvage et inhabité, sa beauté ne laisse personne indifférent! Le parc se situe à environ 150 miles à l’est de Los Angeles. Il est traversé par une route de 100 km de long sur laquelle on retrouve plusieurs points de vue et des départs de randonnées.

Ce parc fut un lieu de retraite privilégié pour le milieu hippie de Los Angeles vers 1970. Plusieurs groupes californiens des années 70 (The Byrds, Crosby, Stills & Nash, Tom Waits et Neil young) le consacrèrent comme l’épicentre de la culture californienne. Et si le parc a attiré autant d’artistes, c’est parce qu’avec ses caractéristiques : isolement, nature sauvage, aridité et silence assourdissant, il présentait des conditions idéales pour composer, écrire, méditer, se ressourcer.

Ici, en été c’est chaud, c’est même trop chaud!…Mais aujourd’hui, on aurait bien pris quelques degrés de plus. Le soleil reste caché derrière les nuages la première journée, ce n’est que demain que nous verrons le magnifique ciel bleu de de ce coin de pays.

Quand j’observe la paysages qui m’entoure, la seule idée qui me vient est que j’ai l’impression d’être sur une autre planète (encore une fois!) Le sol est jonché d’immenses blocs de granite aux formes bizarres.  On est entourés de grands yuccas qui ont été appelés ‘Joshua Tree’ par les mormons qui traversaient le désert de Mojave car ces arbres, selon eux ressemblaient à Josué montrant  de ses bras la terre promise.

Les Joshua Tree poussent uniquement dans cette région et peuvent supporter les températures extrêmes qui y règnent. Les indiens mangeaient fleurs et graines, et faisaient fermenter les fruits pour en tirer un alcool léger. Ils tissaient la fibre des feuilles en paniers et sandales, et utilisaient les troncs pour la charpente de leurs habitations. 

Un Joshua Tree ou Yucca brevifolia de son vrai nom

On retrouve aussi beaucoup de cactus de Cholla…

Feuilles de Joshua Tree

…et des Yucca baccata.

Avec un peu d’imagination, les blocs de granite qui nous entourent prennent toutes sortes de formes.

Il y a plus de 100 millions d’années, l’activité sismique de la faille de San Andreas a fait jaillir du liquide en fusion de la croûte terrestre, qui a refroidi et durci sous la surface de la terre. Au fil du temps, les crues éclaires ont nettoyé les couches de poussière, révélant des tours, des dômes et des pics de monzogranite qui forment un paysage surnaturel.

Sans surprise, ce parc est un site réputé pour l’escalade…

L’escalade de blocs à Joshua Tree

Il y a 50 ans, peu de grimpeurs étaient attirés par Joshua Tree; mais aujourd’hui, des milliers de « bloqueurs » viennent tous les weekends pour vivre une expérience hors du commun. Avec plus de 8000 problèmes, Joshua Tree fait maintenant partie des meilleures sites de bloc au monde. Les grimpeurs de tous les niveaux y trouvent chaussure à leur pied avec des styles bien au site: fissures et dalles sur un granite qui ne laisse pas de chance à la peau des mains…

À notre arrivée, nous étions allés louer des crash pads et le guide des secteurs de bloc chez Joshua Tree Outfitter. À notre première journée, nous nous rendons pour débuter dans le secteur Barker Dam où il y a une belle traverse (Gunsmoke), puis nous nous dirigeons vers Hidden Valley Campground.

Voici un vidéo résumant nos deux journées à Joshua Tree.

Zac dans Orange Julius, Hidden Valley Campground

Zac dans Caveman, Hidden Valley Campground

Nous passons notre deuxième journée dans les secteurs de Chocolate Boulder et Cap Rock. Le soleil  est au rendez-vous mais c’est le vent cette fois-ci qui est frisquet. Zac s’en donne à coeur joie et a l’embarras du choix avec des dizaines de grands classiques…

Zac dans Tush, Chocolate Boulders

Zac dans Swinging Richard, Chocolate Boulders

Zac dans Swinging Richard, Chocolate Boulders

Zac dans Tush, Chocolate Boulders

Zac dans Swinging Richard, Chocolate Boulders

Zac dans Bodacious, Chocolate Boulders

Zac dans All Washed up, Sandy Wash Corridor

Zac dans All Washed up, Sandy Wash Corridor

Avec un peu de regret, nous devons quitter cet endroit magnifique qu’est Joshua Tree car Red Rock nous attend. J’ai été emportée par la beauté de ce parc et l’atmosphère qui s’en dégage. Quel endroit particulier! Quelques jours après notre départ, nous avons apris que le parc venait d’être fermé pour une période indéterminée à cause du shutdown du gouvernement. Des gens auraient brisé des Joshua Trees en circulant en dehors des routes. Cette triste nouvelles nous fait apprécier encore plus la chance qu’on a eu de pouvoir visiter ce lieu mythique alors qu’il était ouvert.

5 commentaires

  1. Anonyme

    Superbe Christine !
    J’imagine que c’est le 31 d.écembre votre date d’arrivée 😉

    Magnifique et très intéressant et enrichissant

    Merci de partager !

    Réponse
    • Christine Cimon

      Oui c’est bien ça! Merci de me l’avoir fait remarqué. J’ai fait la correction. 🙂
      Merci de l’avoir lu!

      Réponse
  2. Madeleine Mathieu

    Quel dommage que nous étions pas chez nous à Palm Desert où nous sommes à chaque hiver….Quel plaisir on aurait eu de vous héberger…..
    À la prochaine fois j”espère…..Nous sommes toujours à Muskoka, nous attendons la naissance de notre petite fille à New York qui est
    maintenant 7 jours en retard……Après une visite à New York nous retournerons à Palm Desert pour l’hiver.
    Gros bisous à votre belle famille….xoxoxo;-)

    Réponse
    • Christine Cimon

      Bonjour Mado! Oui la prochaine fois ça serait bien plaisant d’aller voir voir à Palm Desert! 🙂 Vous devez avoir bien hâte de lui voir la binette à ce beau bébé! On vous souhaite beaucoup de bonheur dans cette nouvelle aventure! xx

      Réponse
  3. Marie-Andree

    Très blé article sister !

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.