Parc national du Bic (étés 2020-2021)

Été 2021

Le parc du Bic: mon coup de coeur de l’été!

Beaucoup de beautés de la nature réunies dans un tout petit parc.

Le parc national du Bic est situé dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent. Ses caps, baies, anses, îles et montagnes en font depuis toujours sa fierté. L’ambiance du parc est unique. Pensez aux bruits et aux odeurs de la mer ainsi qu’à la caresse du vent marin. Imaginez un coucher du soleil, reconnu comme l’un des plus beaux au monde. Des oiseaux marins y font leurs nids. Des plantes rares fleurissent sur les caps rocheux. Des phoques se prélassent au soleil près du rivage. C’est beau, calme et reposant…

Nous avons passé deux nuits au camping Tombolo. Ce camping est beaucoup plus tranquille que celui de la Rivière-du-Sud-Ouest qui est très près de l’autoroute donc très bruyant. Le parc est assez petit. On peut donc le visiter à vélo sans problème. Certains sentiers par contre sont accessibles seulement à pied et à marée basse. Pour faire le tour du Cap à l’Orignal et le grand tour, il faut donc partir environ 2 heures avant la marée basse.

Nous avons fait l’observation des phoques à marée basse au Cap Caribou. Ceux-ci viennent se placer sur les roches pour se faire muer. Il y en avait vraiment plusieurs (entre 50 et 100 selon moi) et parfois, ils se disputent pour avoir la place sur une roche. C’était fascinant!

P.S. La prochaine fois, nous réserverons à l’avance pour l’excursion de kayak de mer car nous aurions voulu en faire mais c’était complet.

Été 2021

Nous avons passé deux nuits au camping Rioux qui est un des 5 secteurs du parc. Ce camping qui est un des plus populaires du parc comporte 41 sites avec ou sans services, un bloc sanitaire et un terrain de jeu. Nous étions au site #35 qui est très beau mais offre peu d’intimité d’un côté.

Peu après notre arrivée, la première journée, nous sommes allés faire la randonnée Le Tour Cap-à-l’orignal, qui est un parcours accidenté qui nous permet de circuler sur les parties escarpées des falaises côtières. C’est une randonnée accessible uniquement à marée basse et le départ doit se faire entre 2 heures et 30 minutes avant l’heure prévue de la marée la plus basse. C’est magnifique surtout la vue du Cap à l’orignal, cet impressionnant roché pointu. On contourne le Cap à l’Orignal pour aboutir à l’anse Mouille-cul. On doit parfois s’aider de ses mains pour circuler sur la falaise. C’est d’une grande beauté et très venteux. Après la fourche à Louison, un sentier nous fait traverser la forêt et nous ramène à notre point de départ.

Le lendemain, nous avons commencé la journée avec l’observation des phoques. Comme la marée était montante, nous sommes allés en premier au Cap Caribou où il restait quelques individus que nous avons vu assez bien. Puis nous nous sommes rendus à Pointe aux Épinettes, où les phoques se donnent rendez-vous à marée haute.

Nous devions en fin de journée faire une excursion de kayak de mer avec la compagnie Archipel mais celle-ci a été annulée (encore!) à cause des vents. Deux fois en deux ans…on se demande si on va pouvoir faire du kayak au Bic un jour! Sinon, tout a été encore une fois parfait dans ce magnifique endroit qui ne cesse de m’impressionner.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.