Été 2016 – Kaua’i (Hawaii)

par Juil 26, 2016été 2016, Hawaii, récent4 commentaires

Kaua’i, on n’aura pas le choix d’y revenir!

Après notre petite escapade en Colombie Britannique, nous prenons un vol pour Kaua’i, une des îles d’Hawaï. Je n’ai jamais visité Hawaï mais Denis oui, il y a très longtemps. Nous passerons près de 3 semaines en tout à Hawaï dont une semaine sur Kaua’i et près de 2 semaines sur Big Island. Merci à Marie-Claude et Marc-André qui ont fait le même voyage il y a deux ans et qui nous ont donné plusieurs conseils et surtout, le goût d’y aller!

On n’aura pas le choix d’y revenir un jour par contre. Pourquoi? Parce que des 4 activités principales que nous avions planifiées, 3 n’ont pas terminé comme nous l’avions prévu…Ce ci dit, on a quand même passé un super séjour de 6 jours sur Kaua’i. C’est une île captivante, changeante, imprévisible, verdoyante et toute en relief.

Jour 1 sur Kauai : À la découverte de Poipu et ses environs

Nous débutons notre séjour ici par un petit tour du côté sud dans le coin de Poipu.

Nous allons tout d’abord voir un phénomène fascinant, le spouting horn. Un tunnel de lave par lequel l’eau est éjectée à chaque vague, un peu comme un geyser. Un autre trou fait entendre un bruit fort d’air, comme si la roche respirait.

Une légende hawaïenne raconte que l’île est gardée par un lézard géant. Un jour, le lézard mangea un jeune garçon mais celui-ci réussit à s’échapper de sa bouche et nagea vers un trou dans la lave. Le lézard le suivit mais resta pris dans le trou. Depuis ce temps, on l’entend grogner! 🙂

Le spouting horn de Poipu, un phénomène impressionnant.

Nous continuons notre route sur Poipu road et, dans une tentative d’aller faire un sentier sur le bord des falaises, nous nous retrouvons sur une route de terre à zigzaguer pendant deux miles entre les trous énormes avec notre petite auto de location. Nous arrivons enfin au bout de la route mais nous ne trouvons pas notre sentier tant recherché. Tant pis! Nous en faisons un autre tout aussi magnifique.

Après s’être donné autant de misère pour se rendre, au moins nous sommes récompensés par le fait que l’endroit est très tranquille et fréquenté seulement par les locaux ou les touristes perdus comme nous!

Les ‘dry blowholes’, un vent qui vient de nulle part?

Dans notre petite marche, nous sommes tombés par hasard sur des trous dans le sol à peine visibles par lesquels le vent circule. Les trous sont en fait des tubes créés par la lave. C’est un peu comme le spouting horn mais sans l’eau. On s’est bien amusé avec ça!

Jour 2 sur Kaua’i : Sentier fermé à cause des risques d’inondation

Deuxième journée sur Kaua’i, nous nous dirigeons sur le côté nord de l’île dans le but d’y faire une partie d’un sentier de randonnée très réputé : la Kalalau trail. Sur Kaua’i, le côté nord de l’île est très différent du côté sud. Au nord, il pleut et au sud, il fait beau. Par contre, les averses ne durent pas tellement longtemps et on peut quand même faire nos activités, normalement.

Après une heure de route (et un bon mal des transports pour Samuel) nous arrivons enfin au début du sentier. Sitôt arrivés, un ranger du parc vient mettre une interdiction de faire le sentier pour conditions dangereuses. C’est qu’il y a une rivière à traverser et le courant, quand il y a de grosses pluie, peut devenir vraiment trop fort.

Pas de chance, impossible d’aller dans la Kalalau trail aujourd’hui. Il y a des choses qu’on ne contrôle pas.

Bon. Changement de plan. Nous refaisons la route jusqu’à Kapaa et allons faire un autre sentier un peu…ordinaire et surtout très bouetteux. Avec la pluie, il se forme dans les sentiers un boue glissante comme du savon.

Plus d’une fois nous nous sommes retrouvés sur les fesses, dans la bouette. Dans les parties plus escarpées, il fallait parfois s’agripper aux arbres pour ne pas glisser.

La vue sur Kapaa au sommet est quand même très belle.

Avec la pluie, il se forme dans les sentiers un boue glissante comme du savon.

Vue de Kapaa du sommet de Nounou Mountain “Sleeping Giant” trail.


Jour 3 sur Kaua’i : Pagayer la Wailua River

Le matin de notre 3ième journée, nous nous louons des kayaks pour aller faire une partie de la Wailua River (environ 2 miles) pour ensuite marcher un mile dans la forêt et se rendre à la chute Wailua où on peut se baigner avant de repartir. Ce fut une activité que nous avons beaucoup aimée. D’autant plus que nous avons été les premiers à arriver à la chute ce qui fait que nous avons pu en profiter seuls, sans la horde de touristes qui nous suivait. Nous avons choisi de la faire sans guide.

Départ à 7 hres, remonter la rivière (pas vraiment de courant) et se rendre à la chute. La partie que nous avons le plus aimée fut la chute à la fin. Nous avons traversé une rivière qui avait un courant quand même assez fort. Une chance, il y avait une corde pour se retenir. En tout, ça nous a pris 3 hres.

En après-midi, nous sommes allés jouer dans les vagues à Lydgate park, une belle plage tranquille tout près du condo.

Une bonne idée pour se protéger des grosses vagues…

À Lydgate park, une barrière de grosses roches a été aménagée pour former un bassin dans lequel on est protégés des vagues qui peuvent être très grosses dans ce coin là. Une belle solution pour ceux qui veulent profiter de l’océan sans se faire ramasser à chaque vague!

Jour 4 sur Kauai : Waimea Canon et Koke’e park

Ces deux parcs se font dans la même journée car ils sont situés l’un à la suite de l’autre sur le côté est de l’île.

En montant vers Waimea State park et Koke’e state park, nous nous arrêtons à plusieurs points de vue qui nous font voir de superbes vues du Waimea Canyon. Ça nous a beaucoup fait penser aux paysages de l’Utah.

 

Dans Koke’e state park, nous faisons le sentier Awa’awapuhi trail une randonnée de 6.2 miles que j’avais choisie parce que la vue de la Napali Coast à la fin est parait-il époustouflante. Tout le long de notre randonnée, nous nous faisons rafraîchir par une pluie fine, ce qui est bien. Par contre, nous nous inquiétons un peu pour la vue que nous aurons…Arrivés au bout du sentier, malheureusement ce n’est que du blanc que nous avons vu. Nous avons attendu une demi heure que le nuage passe mais c’était complètement bouché!

Rien à faire, le nuage est là pour rester…

Nous retournons, un peu déçus, au stationnement. Mais, en faisant la route du retour, nous avons été récompensés à un des points de vue par un arc en ciel double au dessus du canyon. Magnifique!

Jour 5 sur Kauai: Tour d’hélico annulé.

Nous avions gardé le meilleur pour la fin. Le tour de l’île en hélicoptère. Ce devait être un des ‘highlight’ du voyage. Kaua’i est une île qui comporte plusieurs endroits qui ne peuvent être vus à pied ou en bateau. Malheureusement, la compagnie a décidé d’annuler tous les tours d’hélicoptère cette journée-là à cause des mauvaises conditions de visibilité et comme c’était notre dernière journée sur l’île, nous n’avons pas pu se reprendre pour le faire une autre journée. La leçon dans tout ça, c’est qu’il ne faut pas se trop se créer d’attente en voyage. Ça ne tourne pas toujours comme on l’aurais voulu… Kaua’i fut quand même inoubliable!

Tant pis! Nous allons à Shipwreck beach, à Poipu pour voir les surfers et faire la Mahaulepu Coastal Trail. Un sentier magnifique sur le bord de l’océan.

Quelques photos de la Mahaulepu Coastal Trail

Les surfers de Shipwreck beach