Été 2016 – Hawaï Volcano National Park

par Août 29, 2016été 2016, Hawaii, récent0 commentaires

Un spectacle à couper le souffle

Après notre séjour sur l’ile de Kaua’i, nous nous sommes dirigés vers Big Island qui est l’île la plus jeune et la plus grande  de l’archipel d’Hawaii. Elle est plus grande que toutes les autres îles de l’archipel combinées. On retrouve ici des paysages totalement différents de ceux que nous avions sur Kaua’i. Cette île est faite de 5 tabliers volcaniques qui se superposent les uns les autres.

Étant donné qu’on y retrouve deux volcans actifs, cette île est encore en plein croissance!

Nous sommes atterris à Hilo et avons commencé par séjourner 3 jours dans le coin de Volcano pour y visiter le parc national des Volcans d’Hawaï.

Quelques infos sur Hawaii Volcano National Park :

  • Il se trouve sur Big Island et est l’attraction la plus populaire de l’ìle.
  • Il comprends deux volcans : Le Kilauea, l’un des plus actifs au monde et le Mauna Loa, un des plus hauts au monde.
  • Il est un des sites du patrimoinde mondial de l’UNESCO depuis 1987.
  • Certains secteurs sont interdits en raison du risque d’accès et de l’émanation des gaz sulfuriques.

Jour 1 : Descendre Chain of crater road et aller voir la coulée de lave de près.

Le parc se visite idéalement en 2 jours.  Le plus intéressant est de s’y retrouver à la tombée de la nuit pour y voir apparaitre la lueur de la lave au dessus du cratère Halema’uma’u et y voir la coulée de lave du Kilauea s’illuminer (si vous êtes chanceux). On y retrouve de nombreuses randonnées pour tous les niveaux.  L’entrée au parc pour 7 jours coûte 20$ par véhicule.

Vous devez savoir que si vous allez à Hawaii Volcano National Park, vous n’êtes vraiment pas assurés de voir de la lave de près, comme nous avons pu le faire. La chance était avec nous car il y avait une coulée de surface qui pouvait être vue dans un endroit accessible lors de notre passage. La seule condition, marcher une quinzaine de kilomètres pour y accéder (7.5 km aller et 7.5 km retour).

C’est ce que nous avons fait lors de notre première jounée au parc. Nous avons suivi la route Chain of Crater Road  avec ses vues sublimes sur l’océan, puis, avons marché jusqu’à la coulée de lave.

Plusieurs points d’intérêt se trouvent sur Chain of Crater Road. Cette route de 60 km aller-retour descend jusqu’à la côte en passant par plusieurs cratères et anciennes coulées de lave. Elle se termine abruptement à l’endoit où la lave l’a recouverte. En descendant la route, nous avons pu voir la coulée de lave de 1969-1974 de l’éruption du Mauna Ulu. Des kilomètres carrés recouvert de lave se trouvent devant nos yeux. Malgré toit, la nature, tranquillement cherche à reprendre sa place.

Il y a peu d’endroits sur la planète où l’on peut marcher sur un sol plus jeune que nous le sommes nous mêmes. Le parc national des volcans d’Hawaii est un de ces lieux.

En se solidifiant, la lave prend des formes magnifiques qui font parfois penser à du mélange à gâteau.

À la fin de Chain of crater road, nous nous stationnons et débutons la marche vers la coulée de lave. La randonnée est facile et se fait sur une route de terre. Nous longeons la côte tout en traversant une ancienne coulée. C’est presque 8 km que nous devons faire avant d’arriver. Mais ce n’est pas un problème, il fait beau, il y a une bonne brise et ON VA VOIR DE LA LAVE!!

Nous avons débuté la marche vers 17 hres pour être à la coulée lorsque le soleil se couche. De cette façon, on peut voir le spectacle de jour et de nuit. Et quel spectacle!

Déjà, d’assez loin, nous pouvons voir la chaleur qui se dégage du sol. Plus on approche, plus l’excitation et l’émerveillement nous gagnent. La lave en fusion est là, tout près, nous pourrions y toucher. Il faut être attentif pour ne pas marcher dessus. C’est un spectacle qu’on ne se lasse pas de regarder. Par contre, il est difficile de rester à proximité de la lave. La chaleur et les gaz sulfuriques nous étouffent.

Le soleil se couche tranquillement et le spectacle change et s’illumine à chaque minute. Après environ une heure, nous reprenons la route du retour, encore émerveillés par l’expérience que nous venons de vivre.

En arrivant là bas, sur le sentier plat et poussiéreux, nos yeux ne sont pas tournés vers le désert de lave qui nous entoure, on ne peux s’empêcher de scruter ce qu’on voit de la trail qu’il y a devant nous, espérant être le premier à voir la lave. Quand on y arrive enfin, on sent la chaleur, on sent la fumée mais on se sent plus vivant que jamais et plus curieux aussi. Le sentiment de liberté que nous donne le fait que les gardes-park ne mettent pas de barrière et qu’on peut s’approcher de la lave tant qu’on veut est vraiment unique. On est libre de faire ce que l’on veut avec la coulée de lave. Ces souvenirs et ce moment resteront gravés a jamais dans ma mémoire.

Texte de Zachary

Jour 2 : Crater Rim Drive

Lors de notre deuxième journée dans le parc, nous prenons la route du Crater Rim et faisons le tour de ce qu’il y a à voir en chemin. Nous commençons par aller voir les “steam vents”, des trous dans le sol dans lesquels l’eau de pluie accumulée est transformée en vapeur dû à l’activité volcanique.

Puis, nous nous rendons jusqu’au bout du chemin, au Jaggar Museum pour y voir le cratère Halema’uma’u de jour. Nous y reviendrons à la fin de la journée pour voir la lueur du lac de lave lorsque le soleil se couche.

Nous allons aussi visiter le Thurston lava tube, un passage sous-terrain qui a été formé par une coulée de lave et dans lequel on peut marcher.

Nous allons ensuite faire un petit bout de la “Devastation trail” un sentier qui passe par un endroit qui a été enseveli par l’éruption d’une fontaine de lave en 1959.

Ce fut donc une autre belle journée bien chargée et bien appréciée que nous avons passée dans le parc national des volcans d’Hawaii.

L’eau du sol qui s’évapore à cause de l’activité volcanique.

À l’entrée du Thurston lava tube.

La “Devastation trail” porte bien son nom.

Quelques photos du cratère Halema’uma’u de jour et de soir alors qu’on a pu admirer la lueur créée par le lac de lave.